Senza categoria

Fiesole et les collines autour de Florence

La petite ville de Fiesole se trouve sur une colline au dos de Florence et pour la rejoindre il faut parcourir les routes panoramiques les plus fascinantes du chef lieu toscan.

Les premiers établissements humains remontent à l’époque des Etrusques, le mystèrieux peuple qui arriva en Italie depuis l`actuelle Turquie. Mais c`est sous la domination de Rome que Fiesole devint le principal centre habité de la zone, du moins jusqu`à l`ascension de la Florence voisine. Des traces de cette période sont encore visibles: une avant tout, le splendide théâtre romain construit en suivant le dénivelé du terrain.

Depuis la Rennaissance, de nombreuses familles nobles choisirent ce col pour faire construire leur résidence de campagne. Aujourd`hui il est possible de compter plus de 30 villas à Fiesole, édifices de grande valeur entourés de jardins verdoyants et très soignés.

C`est la destination de nombreux touristes et, pendant les week-ends du printemps et de l`été, des florentins même qui `montent` là haut pour se prendre une glace artisanale et profiter du panorama.

Mais Fiesole n`est pas l`unique colline qui s`érige autour de Florence. Le côté opposé de la ville est ombragé, en effet, par Arcetri (entrée dans l`histoire pour avoir été le lieu dans lequel fut exilé Galileo Galilei), Poggio Imperiale, où se trouve une des villas de Florence entrée en possession des Medicis, et enfin Bellosguardo, dont l`appellatif indique déjà la caractéristique principale (« Belle vue »).

Et si vous doutez encore du charme d`une villa sur les collines de Florence… souvenez-vous d’Enrico Caruso qui, au début du Vingtième siècle, en acheta deux.

 

 

 

Si vous souhaitez visiter Fiesole et les collines autour de Florence avec une guide privée, jetez un oeil à nos visites guidées de Florence!

Senza categoria

Notes historiques sur la naissance de la langue italienne à Florence

Dante Alighieri est consideré comme le premier grand poète de la langue italienne, même si les premières compositions poétiques en langue vulgaire remontent à François d’Assise et Jacopone da Todi. Dante Alighieri adopta dans nombre de ses écrits la langue de la bourgeoisie cultivée de Florence, à laquelle il associa de manière créative des patois, des langages spécifiques, des particularismes de l’élite, et des citations en langues étrangères récurrentes dans la société de l’époque. Dante Alighieri est l’emblème de la culture hétérogène qui animait la vie des communes et l’argument disputé fut celui de la langue littéraire à retenir : dans son éloquent De vulgari, le lettré analyse scientifiquement la question du vulgaire, tout en s’adressant en latin aux plus grands intellectuels de l’époque. Puis le florentin, ou plus généralement le toscan, se vit considéré – et l’est encore avec enthousiasme – tel le modèle de l’italien `correct`, bien que Dante ait individualisé génériquement le vulgaire des lettrés, provenant de chaque ville italienne sans appartenir à aucune, en tant que solution à appliquer. À la Renaissance, différents courants se définirent, défendant diverses alternatives: parmi les positions influentes, celle des `puristes` se réunissant autour de la figure de Pietro Bembo (1470-1547), qui voulaient réinstaurer l’illustre langue du XIVème siècle. Toutefois, une langue moderne standard commença à s’affirmer au XIXème siècle. Alessandro Manzoni (1785-1873) employa le toscan dans la rédaction de son œuvre la plus importante, Les Fiancés, souhaitant conférer à son écriture un vaste impact `national`. Ce que proposa Manzoni fut d’adopter le florentin parlé par les personnes cultivées: en substance, il choisit des personnages populaires de la Lombardie, plaça l’histoire en ces lieux, et après avoir « rincé leurs linges dans les eaux de l’Arno », les fit parler dans l’idiome toscan.

Est-ce que vous voulez apprendre le langue italienne? Alors jetez un oeil à nos cours de langue italienne!

Senza categoria

Cuisine Italienne: La colombe de Pâques

La colombe de Pâques (en italien Colomba di Pasqua) est un gâteau originaire d’Italie et servi traditionnellement au moment de Pâques. Voici la recette!

INGRÉDIENTS
500 g de farine
160 g de beurre fondu
130 g de sucre
50g de levure
3 oeufs
150 g de fruits confits
amandes
sucre en grains
5g de sel

PRÉPARATION
Placer la pâte ainsi obtenue dans un bol fariné pour se lever dans un endroit chaud.
Lorsque les pâtes ont doublé de volume, mettez-les dans un récipient plus grand et ajoutez le reste de la farine, les oeufs battus, le beurre fondu, le sucre et le sel.

Travailler soigneusement la pâte jusqu’à ce qu’elle soit détachée des côtés du récipient, couvrir avec une serviette et laisser lever pendant environ une heure.

Ajouter les raisins secs et les bonbons, préalablement farinés et tamisés, à la pâte, placer la pâte dans un moule en forme de colombe et décorer avec des amandes, puis badigeonner d’œuf battu et saupoudrer de sucre granulé.

Cuire au four pendant 20-25 minutes.

Si vous voulez apprendre cela et bien d’autres recettes de notre cuisine, rappeler-vous que l’Institut Galilei propose des cours de cuisine italienne à Florence, toute l’année!

Senza categoria

Dégustation de vins à Florence

Dégustation de vinsLes vins toscans et florentins sont célèbres dans le monde entier! Parmi les régions de production de vin qui entourent Florence, la plus connue est celle du Chianti.

Les Antinori et les Frescobaldi – les deux familles nobles les plus importantes de Florence – commencèrent à produire du vin il y a 8 siècles, et de là commença leur rivalité.

À Florence vous pourrez profiter d’une dégustation délicieuse dans une « Cantina » (cave à vin) ou dans une « Enoteca » (bar à vin). Vous pourrez goûter: du Chianti Classico, du Brunello di Montalcino et tant d’autres vins!

Voici quelques photos de nos clients:

Si vous voulez goûter de délicieux vins italiens, nous vous conseillons notre Dégustation de vins à Florence, une experience inoubliable pour votre palais!

Site web: www.galilei.it

Senza categoria

Février: le mois de l’Amour mais aussi du Carnaval!

Pendant le mois de février, les villes italiennes se peuplent de masques, de confettis, de lumières et de couleurs donnant vie à une atmosphère de fête unique: le Carnaval. Une fête aux origines très anciennes qui représente, aujourd’hui, un événement folklorique qui combine tradition et divertissement à travers des spectacles uniques.

Protagonistes incontestés de la fête, les masques offrent à tout le monde la possibilité d’incarner, pendant quelque jour, le personnage de ses rêves. L’origine du Carnaval remonterait aux Saturnales des romains, qui étaient célébrées à l’occasion du nouvel an, mais aussi -selon les interprétations et les légendes-, aux Lupercales et aux Dionysies. Toutefois, l’origine du mot «carnaval» vient très probablement de l’expression latine « carnem levare », qui indiquait le banquet qui avait lieu le dernier jour de l’an, avant la période d’abstinence et de renonciation à la viande qui caractérisent le Carême chrétien. En effet, selon le calendrier liturgique catholico-romain, le carnaval se déroule entre l’Epiphanie (le 6 janvier) et la période du Carême.

Dans un premier temps fête caractérisée par un excès de nourriture, boissons et plaisirs sensuels accordés aux classes sociales les plus pauvres, la fête du carnaval a assumé au fil des siècles dans les différentes aires géographiques de nouvelles interprétations, en se transformant avec le temps en «spectacle». Du Nord au Sud du Pays, l’Italie célèbre les carnavals à partir d’anciennes traditions. Ces événements, de renommée internationale, attirent chaque année des visiteurs provenant des différents coins du monde.

fonte: italia.it

Est-ce que vous voulez découvrir de plus sur l’Italie et sa culture? Alors jetez un oeil à nos cours de culture italienne!

Senza categoria

Luciano Pavarotti: un ténor italien

Luciano Pavarotti, né le 12 octobre 1935 à Modène (Italie) et mort le 6 septembre 2007 dans la même ville, est un ténor italien.

Souvent cité comme le plus grand et le plus populaire chanteur d’opéra depuis Enrico Caruso, il a chanté les plus grands airs du bel canto, notamment, Verdi et Puccini, et a également collaboré avec des artistes venus de divers univers musicaux lors de concerts à but humanitaire (les Pavarotti and Friends), comme Lucio Dalla, Ian Gillan, Eros Ramazzotti, Bryan Adams, Mariah Carey, Jon Bon Jovi, Eric Clapton, Queen, Florent Pagny, U2, Sting, Elton John, Céline Dion, Barry White, James Brown, Zucchero, Dolores O’Riordan, ou encore les Spice Girls.

En plus de quarante ans de carrière, il a contribué à populariser la musique classique au cours de nombreux concerts télévisés, particulièrement lors des séries de représentations des Trois Ténors (avec Plácido Domingo et José Carreras). Le nombre total de ses albums vendus est estimé à environ cent millions.

Pavarotti a également usé de sa popularité pour le succès d’actions de charité, à l’occasion de concerts à l’issue desquels sont récoltés des fonds (aide aux réfugiés et à la Croix-Rouge).

fonte: Wikipédia

Est-ce que vous voulez découvrir de plus sur l’Italie et sa culture? Alors jetez un oeil à nos cours de culture italienne!

Senza categoria

Italian cooking: Risotto alla Milanese

italian cooking, italian recipes, italian cooking courses, italian cooking courses florenceNow that autumn has arrived there’s nothing better than a warm risotto to cheer up the first cold evenings…

This recipe is typical of northern Italy (it comes from Milan to be precise, where it is accompanied by Ossobuco) but has now become part of the Italian traditional cooking and is well known around the world: it’s risotto alla milanese (or saffron risotto).

Let’s find out how to prepare this easy and tasty recipe!

You’ll need:

chicken broth
water
1 small onion
Arborio rice
freshly grated Parmesan
saffron threads

In a saucepan bring broth and water to a simmer and keep at a bare simmer.

Finely chop onion and in a 2 1/2- to 3-quart heavy saucepan cook in 2 tablespoons butter over moderate heat, stirring occasionally, until softened.

Add rice, stirring to coat with butter. Add the broth mixture and cook, stirring constantly and keeping at a simmer, until absorbed.

Continue cooking and adding broth mixture, about 1/2 cup at a time, stirring constantly and letting each addition be absorbed before adding next, until rice is tender and creamy-looking.

Stir in Parmesan, saffron, remaining tablespoon butter, and salt and pepper and prepare to enjoy this amazing recipe, that must be eaten hot to be fully enjoyed and appreciated!

If you would like to find out more recipes or would like to join us for a personalized cooking experience, take a look at our cooking courses or write us at info@galilei.it to receive information about tailor-made cooking programs!

Senza categoria

Markets in Florence (1): « better pay your bills! »

With this article, we’re starting a two-dates travel in Florentine history and culture: we’ll be exploring together the markets of Florence!

Not only places where to eat or go shopping, but also rich in funny and not so famous tales 🙂

In this first issue we’d like to start this trip talking about the Old and the New markets in town.

Mercato Vecchio - italian language florence, italian culture florence, italian learning florence, italian tuition, italian courses florence, sightseeing florenceMercato Vecchio (Old Market): The Old Market was an area of Florence that was demolished, along with the old Ghetto, between 1885 and 1895 for the creation of Piazza della Repubblica, during the so-called « restoration » of the city.

This site was the ancient Roman forum of Florentia. The area had a high symbolic value, since it was the geographical center of the city where the Cardud and Decumanus intersected.In the early Middle Ages the area continued to be a meeting place, and soon became the most important market place of the city; it remained so until the election of Florence, capital of Italy, together with the need for a historic renovated and up to the expectations of the new political class, made it necessary to modify the structure of the city.

Mercato Vecchio - italian language florence, italian culture florence, italian learning florence, italian tuition, italian courses florence, sightseeing florenceExactly on the spot where the Cardus and Decumanus intersect, you can still today admire the column of Abundance or column Dovizia. The column defines the boundaries of three of the four historic districts of Florence (Santa Croce, San Giovanni and Santa Maria Novella) and, on it there still are attached two irons, one at the top, which was used to hook the bell which gave signals the opening and closing of the Old Market (dismantled to make room for the current Republic Square), the other at the bottom, was used instead to tie you with a bell collar worn by rogue traders exposed to the public pillory.

– Loggia del Mercato Nuovo is better known as Loggia del Porcellino. It is so called to distinguish it from the Mercato vecchio located in the area of today’s Piazza della Repubblica.

Built around the middle of the 16th century in the heart of the city, just a few steps from the Ponte Vecchio, at first it was intended for the sale of silk, luxury goods and straw hats, while today you can find there both leather goods and souvenirs.

Mercato Nuovo - italian language florence, italian culture florence, italian learning florence, italian tuition, italian courses florence, sightseeing florence
Loggia del Porcellino

The focal point of the loggia is the Fontana del Porcellino, « fountain of the piglet ». Popular tradition has it that rubbing the nose brings fortune, so over time, the statue has acquired a certain shine in that spot. Visitors are encouraged to place a coin in the mouth of the boar after rubbing its nose, and superstition implies that the wish will be granted if the offering tumbles through the grate whence the water flows.

Another oddity of the place is the stone of the shame, a round spot marked in bicoloured marble at the centre of the loggia, which is only visible when no sales stalls are there. The design reproduces one of the wheels of a medieval Carroccio, symbol of the Florentine republic, on which the city’s standard was hoisted daily.Mercato Nuovo - italian language florence, italian culture florence, italian learning florence, italian tuition, italian courses florence, sightseeing florence

The spot was later chosen for another purpose, whence its alternative name pietra dell’acculata (« the stone of the bum punishment »). During the Renaissance, the punishment of insolvent debtors included being chained to a post on this spot and then paddled repeatedly on the naked buttocks. The popular expression stare col culo a terra (« to have one’s ass on the ground ») and the word sculo (a dialectal word for « misfortune ») may have originated from this practice.

If you’re curious and would like to find out more about the legends and stories that enriches Florence’s fascinating history, check out our webpage and find out more with our History of Florence courses!